les Monardes, belles et utiles…

Infusion plaisir ou santé, profiter du pouvoir des plantes…

monarde

Il existe plusieurs espèces de monardes.

La rouge (Monarda didyma) dégage de riches notes de bergamote qui la rendent idéale pour une infusion plaisir. Ses huiles essentielles fournissent la gamme traditionnelle de propriétés digestives, à la fois antispasmodique pour calmer les crampes et antibactérienne pour aider à réguler la flore intestinale, réduisant au passage la production de gaz.

Pour une activité thérapeutique plus marquée, il faut se tourner vers la monarde rose (Monarda fistulosa). Ses molécules aromatiques plus puissantes lui donnent un excellent pouvoir désinfectant, ce qui la rend utile pour lutter contre les candidoses. Une infusion concentrée est préparée puis appliquée localement pour une candidose cutanée, ou prise en interne pour une candidose buccale, digestive ou vaginale. Ses huiles ont une action systémique et son utilisation est similaire à celle de son cousin l’origan.

La monarde en infusion chaude est diaphorétique (elle stimule la transpiration) et aide à réguler la température pendant une fièvre.

monarde 1

La plante semble aussi tonifier la circulation cérébrale, ce qui la rend intéressante pour les problèmes de cognition ou d’acouphènes dus à une mauvaise circulation. Enfin, elle pourra vous rendre service en cas d’affections de la gorge.

La monarde est utilisée en infusion. La préparation ci-dessous utilise plutôt ses propriétés antiseptiques afin de soulager un mal de gorge. La plante va être associée au miel et à la douceur de la guimauve. Les pastilles seront recouvertes de racine de réglisse.

Un conseil : achetez la guimauve et la réglisse déjà pulvérisée en herboristerie.

1. Pulvérisez 60 g de feuilles de monarde rose. La plante garde une bonne partie de ses huiles à la pulvérisation. Placez la poudre dans un saladier et rajoutez 30 g de racines de guimauve pulvérisées (à demander en herboristerie). Mélangez d’une manière homogène.

2. Placez ce mélange dans un verre mesureur et notez le volume occupé sur l’échelle des liquides, puis replacez la poudre dans le saladier. Faites chauffer le miel au bain-marie afin de le liquéfier. Prévoyez entre 3 et 5 cuillères à soupe de miel pour chaque 200 ml de poudre.

3. Creusez un cratère dans la poudre et versez-y un peu de miel. Commencez à pétrir. Rajoutez du miel jusqu’à obtenir une pâte épaisse qui ne s’effrite pas et qui ne colle plus (vous allez, au passage, vous engluer les doigts). Formez ensuite un boudin de 2 à 3 cm de diamètre, puis à l’aide d’un couteau de cuisine, coupez des lamelles d’un centimètre (les pastilles).

4. Roulez les pastilles dans la racine de réglisse pulvérisée. Placez-les sur la grille et laissez-les sécher à l’air libre pendant une nuit. Rangez-les ensuite dans une boite et gardez-les au frais.
Les pastilles restent souples et se désagrègent vite en bouche. Ne les mâchez pas,
mais laissez-les plutôt fondre dans un coin de votre bouche afin qu’elles libèrent lentement le mélange de plantes.

monarde 2

0 comments on “les Monardes, belles et utiles…Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *